{ Chouette, enfin des fraises ! }

image_pdfimage_print

{ Chouette, enfin des fraises ! }

Cheesecake aux fraises, sucre de bouleau et farine d’orge mondé

♥ IG bas ♥

 

photo 1 gâteau entier-22 ans déjà et que de beaux moments passés ensembles 🙂

C’est, l’anniversaire de « Saines Gourmandises » !

…Avec juste un petit jour de retard suite à quelques soucis sans grande gravité, du genre de ceux que l’on rencontre tous un jour ou l’autre et contre lesquels il faut mieux faire contre mauvaise fortune bon coeur. J’ai réussi à rester stoïque sur le coup mais depuis j’ai de la fumée qui sort des oreilles…  😉 J’ai aussi, et ça n’a aucun lien mais c’est pour vous dire comme je me suis « éclaté » ces deux derniers jours, eu un petit accident de voiture, défoncé l’avant de mon Trafic dans un talus, et percé d’un coup les deux radiateurs du moteur –arg le prix d’un radiateur de Renault trafic- mais tout ça, ce ne sont que des petites choses, restons caaaaaalme :)) Que tout cela ne nous gâche ni cet anniversaire, ni ce bon cheesecake !

Car pour fêter ce jour (l’anniversaire du blog hein, pas, le bousillage de la voiture familiale ni les enquiquinements de luxe) je rêvais de vous concocter un beau gâteau 🙂

Un gâteau si possible à la fraise (comme l’année dernière), mais raisonnable tout de même, façon « Saines Gourmandises » quoi, histoire de pouvoir en reprendre une part de plus (comment ça c’est pas bien?)

Pour la petite histoire, j’étais partie sur l’idée d’une pavlova mais comme les meringues traditionnelles me font grincer les dents, j’ai voulu essayer de faire mardi une meringue beaucoup moins sucrée et au sucre de bouleau… Le hic, c’est qu’au bout du 3ème essai -et malgré 4h30 de cuisson-, ma meringue au sucre de bouleau était toujours aussi molle, avait viré au jaunâtre et était devenu très très collante façon papier tue-mouche (Véronique, arrête de rire je te vois)*… Il a donc fallu trouver un plan B, et c’est avec cette recette de cheesecake, beaucoup plus au point (et même carrément au top :)) que nous allons fêter ça !

La pâte notamment, à base de noix de coco, farine d’orge mondé et sucre de bouleau est un petit régal, à la fois très sablée et très parfumée, je peux vous dire que j’ai été vraiment surprise du résultat (surtout après une loooooongue matinée et une partie de l’après-midi passées à foirer des meringues) !

Et dans la crème ? Et bien non, je n’ai pas mis de Ph——phia, comme on en voit dans presque tous les cheesecakes de tous les blogs et de toutes les revues culinaires « tendance ». J’ai préféré tomber sur les derniers petits-suisses du frigo qui se croyaient en sécurité derrière une barquette de tofu soyeux (c’était bien tenté les gars, mais à moi on me la fait pas), et grand bien m’en a pris. Nappez le tout d’une sauce aux fraises bien sirupeuse, mama mia… Le cheesecake (suissecake ?) n’a pas fait un pli !

J’aurai pu, pour vous montrer à quel point cette recette est toute simple, vous photographier un petit pas à pas, mais après des heures de meringo-carnage, j’ai pas trop eu le courage 🙂

*Pensez un peu aux pauvres cobayes qui ont du avaler le soir 3 énormes meringues gluantes histoire de ne pas gaspiller les 2 sachets de sucre de bouleau et les 18 blancs d’oeufs… C’est pas toujours cool d’être les enfants ou les copines de « Marie Chioca » 🙁

 

photo 2 (part)-2-2

Ingrédients pour un cheesecake de 8 parts
Préparation : 20 minutes
Cuisson : 1 heure
Repos au frais : au moins 4 heures

Pour le fond de pâte :

50g de sucre de bouleau
150g de farine d’orge mondé
75g d’huile de coco vierge
50g de noix de coco râpée
une toute petite pincée de sel

Pour la crème :

8 petits-suisses
100g de sucre de bouleau
3 œufs
1 cuil à soupe d’extrait de vanille liquide

Pour la sauce aux fraises :

300g de fraises
4 cuil à soupe de sirop d’agave
2 cuil à soupe d’eau

 Autres :

200g de fraises supplémentaires de saison
Un cercle à pâtisserie de 20 cm de diamètre environ

Mettre l’huile de coco vierge dans une petite casserole et la faire fondre à feu doux.

Verser la farine d’orge, la noix de coco râpée, le sucre de bouleau et le sel dans le bol d’un robot mixeur. Ajouter l’huile de coco fondue et bien mixer le tout jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

Déposer le cercle à pâtisserie sur une plaque chemisée de papier cuisson, et bien tasser la pâte au coco au fond du cercle. Réserver.

Fouetter dans un saladier les petits-suisses avec les œufs, 100g de sucre de bouleau et la vanille. Verser sur le fond de pâte et enfourner pour une heure. (Si vous voyez que le dessus du cheesecake dore un peu trop vite, ne pas hésiter à baisser la température du four à 150°C car tout dépend des fours).

Pendant ce temps, laver, équeuter et couper en deux les fraises. Mettre 300g de fraises dans une casserole avec le sirop d’agave et l’eau puis porter à ébullition à feu très doux quelques minutes, jusqu’à ce que les fraises baignent dans un jus sirupeux. Filtrer au travers d’un tamis pour récupérer la « sauce » (vous pouvez manger les fraises cuites avec le cheesecake, ou bien les réserver à un autre usage).

Avant de sortir le gâteau du four, vérifier que le centre soit légèrement bombé et bien pris (il ne doit pas sembler liquide ni tremblotant).

Laisser entièrement refroidir quelques heures au réfirgérateur, puis disposer joliment les fraises restantes sur le cheesecake et servir avec la sauce…

photo 2 (nappage)-3-2

photo 4 (coulis)-3-2

 

photo 4 (bougies)-2-2

Cliquer ici pour retrouver les 162 commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *