{ Pour Christine… :) }

23 octobre 2012

{ Pour Christine… 🙂 }

Une chouette brioche à IG bas

♥ Sans lait ♥  IG bas ♥

 

1Bon, je crois que ça y est vous en avez votre claque du mitonné de petit épeautre façon carbonara qui « squate » le blog depuis 15 jours… Il faut dire que dès que ça parle de « légumes » (ou en l’occurrence, de céréales) je vous trouve beaucoup moins réactif que quand je vous cause chocolat…  Je me trompe ? Mouais, pas très sérieux tout ça.

Et moi qui pense à votre santé, hmm ? Les légumes, les céréales, et tout et tout?… Ya pas que les desserts dans la vie! (Qui vient de dire « si »? Véronique au piquet!)

Bon, en même temps, et tout à fait entre nous (interdiction de le dire à mes enfants qui, fort heureusement, sont encore un peu jeunes pour lire le blog de Maman et qui, eux, doivent ab-so-lu-ment terminer leurs légumes avant de passer au dessert), je vais être très indulgente parce que je suis beaucoup plus  presque aussi gourmande que vous… Aussi quand Christine m’a demandé une recette de brioche, autant dire que ça a fait « tilt » !

Les brioches et moi, c’est une longue histoire… Je vais essayer de vous la faire courte. (C’est pas garanti.)

J’aime la brioche. Oui, mais j’ai déjà une brioche (tout autour de la ceinture hum) . Vous voyez le topo ? Bref, c’est pas très compatible. Alors depuis des années, je cherche LA recette de brioche saine et à IG bas qui pourra combler ma gourmandise sans combler le peu d’espace qui reste entre ma brioche et la ceinture de mon jean taille 44…

J’ai déjà trouvé (sans problème d’ailleurs) la recette du pain de guerre à IG bas, de l’étouffe-chrétien à IG bas, de l’éponge desséchée à IG bas, du kouf-kouf-ke-loff à IG bas (rien à voir avec la recette alsacienne, là c’est juste le bruit qu’on fait en toussant avec une part dans la bouche), et du matefaim un tantinet brioché à IG bas.

Tout cela nous a fait d’excellents isolants, absorbeurs d’humidité et autres éponges à carrosserie, mais pas des bonnes brioches. J’aurai dû tout de même faire breveter mon avant-dernier essai : très pratique pour les cosmonautes en partance pour Mars, vu qu’on peut, dixit mon fils ainé, survivre sans souci avec une demi-tranche par jour de cette « pri-ô-chhhhe »  à IG bas plutôt, hum, comment dire ?

Dense.

Et puis cette chère Christine m’a porté chance… C’est vraiment pour lui faire plaisir que j’ai remis la main à la pâte, sans trop d’espoir il faut l’avouer. Et puis, tadaaam, contre toute attente, ce qui sortit du four ne fut pas une énième catastrophe qu’il allait falloir tremper avec résignation dans le café pendant une semaine pour pas gaspiller, mais bien une brioche.

Ma première brioche à IG bas qui ressemblait vraiment à une brioche ! Avouons-le honnêtement, elle ne pourra tout de même peut-être pas rivaliser avec les brioches pur beurre et farine raffinée du boulanger du coin, mais elle se défend tout de même avec honneur : Moelleuse, dorée, parfumée, jolie, autant dire que j’en suis plus que fière !

Merci ma petite Christine !

2

 

Ingrédients pour environ 8 personnes, ou 34 cosmonautes  (non, pas cette brioche-là heureusement… )
Préparation : 20 minutes
Levée : 2h
Cuisson : 30 minutes

500g de farine complète d’épeautre (pas intégrale, parce que là ce serait tout de même un peu rude…)
  100g de son d’avoine
  15cl de lait d’amande
  5cl d’eau de fleur d’oranger
  5cl de sirop d’agave
  10cl d’huile d’olive (ou de toute autre huile au choix)
  3 œufs
  2 cubes de levure fraîche (il faut « doper » un peu la brioche pour qu’elle lève bien)
  5 gouttes d’huile essentielle de citron
  Une pincée de sel

Mélanger la farine, le son d’avoine et le sel. Réserver.

Faire tiédir le lait d’amande et l’eau de fleur d’oranger sans faire non plus trop chauffer, car cela « tuerait » la levure.

Ajouter hors du feu le sirop d’agave, puis émietter la levure. Bien fouetter jusqu’à obtention d’un aspect un peu mousseux. Ajouter les œufs, l’huile, les gouttes d’huile essentielle, bien fouetter à nouveau.

Mélanger avec la farine, pétrir quelques minutes puis couvrir et laisser lever 1h30 dans un endroit tiède (sur un radiateur ou au « bain-marie » dans un saladier d’eau chaude du robinet).

Reprendre la pâte avec des mains légèrement huilées (vous vous méfiez quand je dis ça hein ? Vous avez raison : ça colle !!!), et former 3 pâtons allongés.

Les tresser sur une plaque de four chemisée de papier cuisson, puis laisser à nouveau lever une demi-heure.

Préchauffer le four à 150°C.

Enfourner la brioche pour 30 minutes, en baissant la température à 120°C les 10 dernières minutes de cuisson si la brioche vous semble dorer trop vite.

5

 

Voilà… Ceux qui trouvent que je n’ai pas encore assez bavardé trouveront en plus une petite interview de moi (oh là là comme ça fait pompeux! Pff je recommence:) trouveront la suite de mes élucubrations sur le site « Manger autrement ».

Site très chouette que je vous encourage d’ailleurs à découvrir 😉

4

   —

Cliquer ici pour retrouver les 70 commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

Enregistrer

image_pdfimage_print

22 grains de sel au sujet de « { Pour Christine… :) } »

  1. Ping : { Bonne fête de l’épiphanie ! (avec juste 10 jours de retard...) } -

  2. Christine DUCHENE

    Bonjour,
    Je viens de lire pour la première fois votre blog, et plus particulièrement la recette de la brioche à IG bas.
    Fait très exceptionnel de ma part, je ne peux m’empêcher de vous laisser un petit mot : BRAVO !
    – pour le respect de la langue française et de son orthographe, si souvent bafouées sur le net,
    – pour l’humour,
    – pour la qualité des photos
    – pour le partage et l’humilité (j’ai moi-même souvent raté mes pains et brioches sans gluten)

    Nul doute que je retournerai vous lire fréquemment. MERCI !!!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Christine pour ce message qui me touche beaucoup, même si j’avoue maintenant avoir besoin de mettre une poche de glace sur mes chevilles (histoire de les faire un tout petit peu dégonfler ;))
      Très bonne soirée à vous, et encore merci !
      Marie

      Répondre
  3. Mathilde

    Bonjour !
    j’ai fait la recette en divisant les proportions par 2
    Mais j’ai gardé 2 oeufs.
    et ma pâte ne monte PAS DU TOUT 🙁
    Quelle a pu être mon erreur pensez-vous ?
    Merci beaucoup pour cette belle recette dans tous les cas !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Peut-être avez-vous délayé la levure dans de l’eau trop chaude (ou pris de la levure chimique à la place de la levure de boulangerie? C’est arrivé dernièrement à une dame qui est venue m’enguirlander parce qu’elle « ratait » toutes mes recettes de pain ;))
      Bonne journée Mathilde,
      Marie

      Répondre
  4. zeyssolff therese

    bonjour je suis votre blog et vos recette depuis trois mois et mon I G à beaucoup baissé grâce à vos recette et j ai aussi acheté plusieurs livres très bien expliqué très belles photos et j ‘ai réaliser plusieurs de vos recette qui ont toutes réussies aussi bien salé que sucré
    PAIN , BRIOCHE, PETITS GÂTEAUX, PIZZA tous était réussis très bon . Je pense que pour réussir toute ces recettes il faut bien respecter les produits. Merci encore pour tout car manger de tout n ‘est pas souvent facile quand on passe la soixantaine. Grand merci . Thérèse

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      C’est moi qui vous remercie chaleureusement d’avoir pris le temps de me laisser ce si gentil petit mot Thérèse, je suis très touchée…
      Bonne soirée à vous !
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pas très longtemps, comme toutes les brioches… Le lendemain elle sera meilleure passée au grille-pain par exemple.
      Bonne journée Thomas,
      Marie

      Répondre
  5. Lilimelo_bzh

    Bonjour Marie
    Tout d’abord un grand merci pour ce blog, les livres, les conseils, l’humour… que vous transmettez dans vos articles. Merci de m’avoir fait découvrir la cure Cabot (nous terminons notre 4e semaine avec mon mari !) et cette manière de cuisiner plus saine.
    Je teste depuis longtemps des recettes de pain maison mais je suis la seule à les manger, ils sont un peu étouffe-chrétien il faut dire ! J’ai donc pris le taureau par les cornes et j’ai emprunté votre livre sur la boulange et j’ai voulu tester la brioche mousseline où il est indiqué « très facile ». Je me suis dit que c’était la recette de la dernière chance ! Si je la rate, je laisse tomber mes velléités de boulangerie.
    Je sors donc mon thermomètre pour vérifier la température du lait, mon robot pâtissier… Bref, je mets toutes les chances de mon côté mais voilà… à la fin du pétrissage et malgré l’ajout de farine en plus ma pâte ressemble à de la glu : elle est super collante et fait des fils quand on tire dessus. Il n’est pas précisé dans le livre si la pâte doit se décoller du plat ou bien si elle est plutôt collante (je crois que pour les brioche c’est moins « sec » que pour le pain).
    Je vais la laisser reposer toute la nuit et on verra bien ce que ça donne demain matin mais voilà… je crains le pire.
    La suite au prochain épisode !

    Répondre
    1. Lilimelo_bzh

      Re bonjour
      Mea Culpa ! La brioche était parfaite et délicieuse !
      Mais par contre, je ne vois pas comment j’aurais pu la pétrir tellement elle était gluante. Merci le robot pâtissier.
      EN tous cas, merci pour tout. Je suis motivée pour tester toutes les recettes du livre qui ont vraiment l’air délicieuses.

      Répondre
    2. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Bonjour Lilimelo,
      Est-ce que tu peux me dire exactement de quelle brioche tu parles (quelle page surtout)? Car il est possible que cette recette ne soit pas de moi (en tout cas, ça ne me dit rien, ça doit être une recette de Delphine, mais à vérifier quand même).
      A très vite 🙂
      Marie

      Répondre
  6. Rachel

    Bonjour,
    J’ai modifié depuis quelques semaines mon alimentation et les recettes IGBas me conviennent parfaitement car je devais maigrir. Étant gourmande j’ai cherché des recettes de gâteaux et votre recette de brioche est très bonne ! Félicitations ! Je découvre votre blog avec plaisir et cela me motive pour continuer à manger plus sainement.
    Merci.

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Pas pour remplacer le son d’avoine en tout cas, sinon la pâte serait très (trop !) liquide…
      Bonne après-midi Virginie,
      Marie

      Répondre
  7. Claire

    Super recette, merci !!!
    J’ai mis les liquides en premier dans la machine à pain, puis les œufs et le sel, et enfin la farine et le son d’avoine. Pour terminer, 40g de levain naturel. Programme « sucre » (minimum 3h pour que le levain fasse bien son effet). Résultat : une brioche « lowfood » mais très bonne, bien que la fleur d’oranger soit trop peu prononcée à mon goût.
    Sinon, c’est parfait !

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Ah, c’est gentil, merci Claire pour ton retour 🙂
      Concernant le parfum (ou pas..) de l’eau de fleur d’oranger, cela dépend aussi de sa provenance. Tu prends quelle marque?

      Répondre
  8. Fanny

    Bonjour Marie,
    Je vous ai devouverte grâce à une amie qui ne me voulait que du bien!
    Merci beaucoup,vos recettes sont super chouettes et je suis heureuse de trouver une nouvelle alimentation pour ma famille. J’ai toujours aimé les céréales complètes et graines en tout genre mais je n’ai pas le temps de réfléchir à la façon de les cuisiner…merci de le faire pour moi !!!
    À trés bientôt sur votre blog !
    Fanny

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci beaucoup Fanny 🙂
      Régalez-vous bien en chouchoutant votre famille, ces recettes sont vraiment là pour ça…
      Bon courage pour la rentrée 😉
      Marie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *