{ Envie de douceur et de réconfort… }

image_pdfimage_print

{ Envie de douceur et de réconfort… }

Mitonnée de petit épeautre « façon carbonara »

♦ Sans oeufs ♦ IG bas ♦

 

épeautre comp 2-2Avec le plat d’aujourd’hui, c’est « opération cooconing » assurée. Ce petit épeautre « façon carbonara », c’est bon, c’est beau (non, c’est pas très photogénique mais tant pis), c’est tout chaud et crémeux, c’est juste ce qu’il nous faut en ce moment!

Surtout, et là je m’adresse à tous mes visiteurs délicats de l’estomac si attentifs à leur alimentation, ne vous laissez pas impressionner par la « façon carbonara ». Ici, vous êtes sur Saines Gourmandises » alors rassurez-vous, vous ne sortirez pas de votre repas avec l’impression d’avoir avalé un ours frit à la crème…

Ma « façon carbonara à moi », c’est avec du bon jambon blanc artisanal aux herbes à la place des lardons, de la crème d’épeautre à la place de la crème fraîche, et beaucoup de petits oignons dorés (il y a même un poireau mais chuuut…)

SHADOWBOX_LIV_COUVERTURE_192_1343390502Quelques petites précisions sur l’épeautre avant de continuer: vous avez dû remarquer que j’utilisais beaucoup de farine d’épeautre dans mes pâtisseries. Ce n’est pas pour « faire style », mais bien parce que l’épeautre a pour moi un parfum incomparablement plus fin, plus « beurre-noisette » que le blé. C’est aussi une céréale aux multiples bienfaits pour la santé, qu’il serait bien long de décrire dans un petit article comme celui-ci, car il faudrait un livre entier pour en parler correctement… Et bien justement, ce livre viens de sortir, je le trouve très bien fait, et ne peux que vous le recommander chaudement si vous souhaitez découvrir les vertus amincissantes, détoxifiantes, digestives, anti-morosité, circulatoires, préventives, etc. de l’épeautre, ou plutôt devrais-je dire des épeautres…

L’auteur, Guy Avril, est un médecin généraliste ouvert aux médecines alternatives. Les photographes sont Amandine Geers et Olivier Degorce, deux auteurs que j’apprécie particulièrement et dont je vous ai déjà parlé…

Oui, je sais, vous allez me dire « Encore un livre de Terre Vivante! ». J’assume 😉 Ils sont drôlement biens les livres de Terre Vivante!

80021884_pMais revenons à nos moutons: Dans cette recette, nous allons cuisiner le petit épeautre, le seul qui puisse être consommé en grain (sauf si vous préférez vous sculpter de splendides mâchoires en mâchouillant des heures du grand épeautre cuit à la casserole…).

C’est une céréale délicieuse, les petits grains bien dodus et moelleux sont un bonheur pour les gourmands! Côté IG, je n’ai pas trouvé l’indice glycémique du petit épeautre malgré les arrachages de cheveux de la pauvre Gilda et de ses amies, toujours si dynamiques pour nous dégoter des bons plans, infos, et astuces « IG » en tout genre. La seule chose qui est très encourageante c’est que l’IG de la farine de petit épeautre est déjà plutôt bas (40), et que le grain entier doit en toute logique  avoir un IG encore plus bas que la farine… Mais si l’un ou l’une d’entre vous arrivait à nous « dégoter » sérieusement l’IG du petit épeautre en grain, je lui ferais deux bises virtuelles! (Et je suis sûre que Gilda lui en fera aussi…)

Ingrédients pour 6 personnes
Préparation 10 minutes
Cuisson : environ 1 heure
Trempage 12 heures

500g de petit épeautre
1 tranche épaisse (1cm environ) de jambon blanc aux herbes de qualité artisanale
3 oignons
1 poireau
1 brique de crème d’épeautre
100g de gruyère râpé
4 cuil. à soupe d’huile d’olive
Sel, poivre

épeautre vert.tif-2

 

La veille, mettre l’épeautre à tremper.

Le jour J, émincer finement le poireau et les oignons. Faire revenir dans une cocotte avec l’huile d’olive et le jambon découpé en cubes, jusqu’à ce que tout soit bien doré.

Ajouter l’épeautre avec son eau de trempage, un peu de sel et de poivre, puis laisser mijoter à couvert une bonne heure, en surveillent de temps en temps que le fond n’accroche pas (ajouter un peu d’eau si besoin en cours de cuisson).

 À ce stade, goûter l’épeautre. Selon les provenances, il peut être soit cuit, soit encore un peu ferme: ne pas hésiter à prolonger la cuisson, en ajoutant de l’eau si besoin pour que le fond n’accroche pas.

En fin de cuisson, ajouter hors du feu la crème et le fromage, bien mélanger et servir aussitôt avec une petite salade.

Le « plus » nutritionnel:

Le petit épeautre est une des céréales les plus interessantes qui soit: pauvre en gluten, elle est en général bien toléré par les personnes sensibles. Son indice glycémique bas, sa richesse en substances bienfaisantes (acides aminés, acides gras insaturés, vitamines, oligoéléments et minéraux entre autre) font de cette céréale l’une des plus saines que l’on puisse consommer. Son influence sur l’état général, la bonne humeur, la digestion, la circulation et la prévention des maladies s’explique de façon scientfique par sa composition.

Bien que comprenent un peu de jambon de bonne qualité et de fromage, cette recette gourmande et réconfortante reste équilibrée et digeste.

A servir avec une petite salade pour compléter l’apport végétal du repas.

épeautre comp 3-2

 

Je termine par une petite info qui intéressera les gourmand(e)s en tout genre:

Le site Cuisicook vous propose de gagner des ouvrages « Je crée mes cadeaux gourmands »…

Allez vite faire un tour, pour participer c’est tout simple, cliquez ici!

Cliquer ici pour retrouver les 32 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *