{ Connaissez-vous le sucre de coco ? }

27 septembre 2012

 { Connaissez-vous le sucre de coco ? }

Spéculoos à l’épeautre et sucre de coco

♥ Sans lait ♥ IG bas ♥

 

80107768_pLe sirop d’agave, vous connaissez déjà (ah non? alors c’est que vous venez juste d’arriver sur « Saines gourmandises »)… Cet été, je vous ai présenté le sucre de bouleau. En incorrigibles gourmands que nous sommes, amateurs de douceurs mais sans les capitons qui vont avec, continuons donc notre tour d’horizon des « sucres » alternatifs sains et naturels avec le sucre de coco.

De par son indice glycémique modéré (IG 35, soit à peine plus que le sirop d’agave), le sucre de coco peut-être consommé raisonnablement dans le cadre d’une alimentation à indice glycémique bas. Son parfum délicieux et sa belle couleur rousse font de lui une alternative parfaite à la cassonade.  Et pour moi, qui dit « cassonade » dit « spéculoos » (et crème brûlée, mais j’y reviendrai!)…

Enfin des spéculoos! Depuis qu’on m’en mange sous le nez (et que je résiste héroïquement), j’ai enfin eu MES spéculoos à moi, que j’ai vite planqué au fond d’une boîte de peur de me les faire piquer… Raté, parce que dans la maison ça sentais trop le spéculoos, et tous mes goinfres ont demandé où étaient les spéculoos. Bou houhou, j’ai eu beau leur expliquer que c’était des faux spéculoos, de régime, qu’ils n’aimeraient pas, ils ne m’ont pas cru.  Et les « spéculoos de Maman » ont pris un coup, je dirai même qu’ils ont fondu comme neige au soleil (hormis les 4 vraiment bien planqués pour mon café de demain mais chuuuuut!)

Alors voilà ma recette, vraiment très saine, à la farine complète d’épeautre et sucre de coco. Ils sont vraiment « comme les vrais » aussi sablés, aussi parfumés, aussi dorés… Et pour les curieux(ses) qui ne manqueront pas de me demander où j’ai trouvé ces jolies empreintes à spéculoos, vous les trouverez ici, à la poterie d’art Claude Ernenwein, chez un artisan (ou plutôt un artiste) qui fait des petites merveilles. Je vous ai mis la photo du moule à la fin du post, il est superbe…  Cela faisait longtemps pour ma part que je cherchais des moules à spéculoos, et je trouve ceux-ci merveilleux, très pratiques à utiliser et assez abordables côté prix étant donné que chaque empreinte est une petite œuvre d’art. Vous en trouverez des ronds, des rectangulaires,  des carrés, de divers tailles et modèles, c’est vraiment un plaisir des yeux…

Je vous laisse pour finir avec un lien vers le blog de ma chère petite Mély, qui vous parle tellement bien du sucre de coco que je la laisserai parler à ma place, paresseuse que je suis. Paresseuse et gourmande, pff, quel bel exemple, bravo…

80107881_p

 

Ingrédients pour une vingtaine de petits spéculoos

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 15 minutes

·         200g de farine complète d’épeautre (marque Bioco op pour moi)

·         75g de sucre de coco (dans les magasins bio, ou ici)

·         1 cuil. à soupe légèrement bombée de cannelle en poudre

·         1/2 cuil. à soupe de mélange d’épices pour spéculoos (ou pour pain d’épices)

·         1 œuf

·         10 cl d’huile végétale au choix (pour moi du tournesol bio désodorisé)

·         Une pincée de sel

·         Facultatif: un sachet de levure (c’est encore meilleur, mais la levée « efface « un peu les jolis dessins sur les spéculoos)

Préchauffer le four à 180°C.

Mélanger la farine, les épices, (la levure) le sel et le sucre. Ajouter l’œuf, l’huile, pétrir une boule de pâte et étaler sur un plan bien fariné.

Marquer la pâte avec une série d’empruntes, puis découper.

Déposer les spéculoos sur la plaque de four munie d’un papier cuisson.

Enfourner pour 15 minutes à 180°C, puis laisser un peu refroidir, les spéculoos vont encore gagner en croquant.

La suite, bon ben je vous fais pas un dessin: le but est d’arriver à engloutir suffisamment de spéculoos avant que les enfants et/ou le conjoint ne tombent dessus… 😉

80107199_p

Le « plus » nutritionnel

Les spéculoos industriels contiennent beaucoup trop de sucre, de la farine raffinée et des graisses hydrogénées… Rien à voir avec ceux-là!

Le sucre de coco présente un indice glycémique modéré, bien plus raisonnable que celui de la casonnade brune (entre 75 et 90 d’IG), et idem pour la farine complète d’épeautre qui remplace avantageusemet la farine blanche. En outre, ces spéculoos ne contiennent pas de mauvaises graisses… Vous pourrez donc « craquer » sans trop de souci pour quelques petits spéculoos, idéalement au petit déjeuner ou encore au goûter.  Ce ne seront pas des calories vides, car ils vous apporteront, entre autres, de bons glucides, des fibres, beaucoup de minéraux et des acides gras insaturés.

Cliquer ici pour retrouver les 87 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article.

 

Enregistrer

image_pdfimage_print

Vous avez aimé ? Découvrez aussi…

7 grains de sel au sujet de « { Connaissez-vous le sucre de coco ? } »

  1. Ping : Il pleut des trombes, mes photos font grise-mine… -

  2. Malvina

    Je viens de tomber par hasard sur cette recette et j’en suis ravie car il se trouve que j’ai depuis plusieurs années des moules à springerle de chez Ernenwein, hérités de ma mère… mais malheureusement sans recette! Je vais donc me faire un grand plaisir à tester la vôtre qui me semble tout à fait alléchante et redonner vie à ses jolis moules par la même occasion…

    Répondre
  3. Geneviève

    Merci de m’avoir donné la chance de découvrir ces merveilleux artistes que sont les potiers de Marmoutier
    Très belle collection de moules alsaciens historiques et cuits sur place !
    Plus qu’ à réaliser cette belle recette de speculoos
    Une joie de vous lire ,blog et livres !!

    Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Merci Geneviève, c’est très gentil à vous 🙂
      Je vous souhaite une bien belle semaine,
      Marie

      Répondre
    1. Marie ChiocaMarie Chioca Auteur de l’article

      Mais de rien Sandy, c’est moi qui te remercie beaucoup pour ton gentil retour 🙂
      Bon week-end à toi !
      Marie

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *