{ Connaissez-vous le sucre de bouleau ? }

image_pdfimage_print

{ Connaissez-vous le sucre de bouleau ? }

Tartes de saison et petits gâteaux au sucre de bouleau

♥ IG bas ♥

Nouveau dossier1 Qu’est-ce que le sucre de bouleau ? Aussi appelé « xylitol » (mais là ça fait nettement moins poétique), ce sucre naturel extrait de l’écorce du bouleau (ou des rafles de maïs) n’est pas un énième édulcorant chimique bizarroïde, mais une belle alternative naturelle au sucre de canne pour les personnes diabétiques, en surpoids ou souhaitant limiter leur consommation de saccharose. Quand je vous dirai qu’il est non acidifiant (il respecte l’équilibre acido-basique de l’organisme), non cariogène (il ne donne pas de caries), et qu’il possède un indice glycémique de 8 (il n’élève pas la glycémie et ne fait donc pas grossir), je crois que vous commencerez à vous y intéresser de près…. Pour ceux qui souhaiteraient plus d’infos, j’ai trouvé un site dédié au sucre de bouleau qui propose plusieurs articles me semblant plutôt bien faits : http://www.xylitol-sucre.org/.

Je connais pour ma part l’existence du sucre de bouleau depuis assez longtemps, mais ne voyais pas bien l’intérêt de communiquer sur ses avantages alors qu’il était si difficile d’en trouver dans le commerce (du moins en France, car il semblerait que ce sucre soit fort répandu et utilisé dans les pays scandinaves, et ce depuis de très nombreuses années). Et puis il y a 3 semaines, je suis tombée sur du sucre de bouleau… au rayon sucre d’une grande surface (un Leclerc), juste à côté du sirop d’agave !

Là, pour moi ça change tout, parce que si l’on commence à trouver du sucre de bouleau un peu plus facilement, il devient intéressant de savoir comment l’utiliser… D’où mes quelques essais de ces dernières semaines (désolée pour la fameuse charlotte au chocolat que vous attendez toujours, promis je travail desus aussi), qui ont été assez chouettes et concluants.

_DSC0225

Aujourd’hui, « leçon N°1 » sur le sucre de bouleau… La pâte à tarte. Car, sans vouloir vexer mon grand copain le sirop d’agave, j’ai été bluffée par le résultat délicieusement sablé de ma pâte brisée au sucre de bouleau. Ce brave sirop d’agave possède des propriétés humectantes qui apportent beaucoup de moelleux aux gâteaux, génoises, etc, mais qui ne sont pas forcément bienvenues quand on recherche une consistance croustillante.  En bref, les pâtes à tartes au sirop d’agave sont parfois un peu « momolles » et j’avais dû renoncer au croustillant version IG bas, jusqu’à cette découverte du sucre de bouleau qui a vraiment comblé ma mon envie de petits biscuits bien croquants.

Autre côté « sympa » du sucre de bouleau : Son aspect de « vrai » sucre, tout blanc, tout joli, avec ces petits cristaux scintillants, qui me manquait tellement en pâtisserie… Un sablé à la confiture saupoudré de sucre glace, c’est tellement mignon, tellement délicat, tellement «fifille»… Si vous mixez du sucre de bouleau (où si vous l’achetez tel quel, car on trouve les deux présentations : version poudre et version « impalpable »), vous obtiendrez un sucre glace bluffant à indice glycémique bas.

Démonstration de (saine) gourmandise dans ces 4 recettes , toutes déclinées sur la base d’une pâte brisée à l’épeautre et sucre de bouleau super croquante et savoureuse!

 

 

Recette de base de la pâte brisée à l’épeautre et au sucre de bouleau :

250g de farine complète d’épeautre (marque Biocoop pour moi, elle est parfaite pour la pâtisserie contrairement à d’autres marques plus « rustiques »)

125g de margarine St Hubert bio (pour son bon goût de beurre 100% naturel et vegan)

25ml d’eau tiède

1 pincée de sel

3 cuil. à soupe de sucre de bouleau (5 pour les « becs sucrés »)

Travailler du bout des doigts la margarine et la farine jusqu’à obtention d’une consistance sableuse. Faire fondre le sucre et le sel dans l’eau tiède, puis verser d’un coup et mélanger rapidement pour former une boule de pâte. Utiliser ensuite au choix  une des recettes qui suivent.

 —

Tartelettes aux fraises et au sucre de bouleau.

_DSC0179·         Pâte brisée préparée comme indiqué ci-dessus

·         50cl de lait de soja

·         50g de farine complète

·         1 cuil. à soupe d’extrait de vanille

·         50g de sucre de bouleau

·         500g de fraises

(Pour au moins 8 tartes aux fraises individuelles)

Préparer la pâte à tarte comme indiqué plus haut, puis étaler finement sur un plan fariné. Découper des cercles de pâte puis foncer les moules à tartelettes.

 Enfourner à 180°C pour 35 minutes. Si les bords des tartelettes semblent dorer trop vite  (tout dépend des fours), baisser la température à 150°C.

 Pendant ce temps, préparer une crème pâtissière : Mettre le lait de soja froid dans une casserole avec  la farine, la vanille et le sucre de bouleau. Bien fouetter le tout, puis porter à ébullition en fouettant sans cesse jusqu’à ce que la crème épaississe. Eteindre le feu aux premiers bouillons.

 Quand les fonds de tarte sont cuits, laisser refroidir totalement  (la pâte va alors gagner en croustillant ), puis garnir de crème et ajouter les fraises.

 

 Cookies croustillants au chocolat et à la noix de coco

 

_DSC0184 (2)

(Pour au moins 30 à 40 petits cookies)

– Pâte au sucre de bouleau préparée comme indiqué ci-dessus

– 4 cuil. à soupe de sucre de bouleau supplémentaires

– 4 cuil. à soupe de noix de coco râpée + un peu pour saupoudrer

– 50g de pépites de chocolat noir

 

Préchauffer le four à 180°C.

Préparer la pâte brisée comme indiqué plus haut en ajoutant à la recette de base 4 cuil. à soupe de sucre de bouleau supplémenatires,  4 cuillerées à soupe de noix de coco râpée et 50g de pépites de chocolat. Confectionner à la main des cookies assez fins (5mm environ), saupoudrer de noix de coco et enfourner pour 30 minutes.

 

Comme pour la recette précédente, n’hésitez pas à baisser la température à 150° si les bords se colorent trop vite.

 


 Sablés à la confiture 

_DSC0202

 

J’ai utilisé pour ma part un cherry-curd de ma confection (photo de doite) préparé avec les dernières cerises de saison (je peux vous donner la recette par mail si vous la voulez). Mais vous pouvez utiliser de la confiture au sirop d’agave, à la fraise, à la myrtille ou à la cerise, ou encore tout ce qui vous passera par la tête (évitez juste le guacamole et l’anchoïade… ;).

_DSC0199 (2)

Préchauffer le four à 180°C.

Préparer la pâte brisée comme indiqué, puis abaisser finement sur un plan fariné.

Découper des cercles dans la pâte à l’aide d’un verre de 5cm de diamètre environ. Sur la moitié des disques de pâte, déposer un peu de confiture ou de curd et l’étaler sans toucher les bords . Dans les autres cercles, redécouper au centre une petite forme au choix de 2cm de diamètre environ (cœur, fleur, rond…) avec un petit emporte-pièce puis déposer les disques de pâte découpés sur les disques enduits de confiture. Appuyer légèrement sur les bords pour les coller.

Faire cuire 30 à 35 minutes, puis saupoudrer de sucre de bouleau finement mixé.

 —

Tarte aux abricots et aux amandes

_DSC0221(Pour une grande tarte aux abricots)

 

Pâte brisée préparée comme indiqué ci-dessus +1cuil. à moka d’extrait d’amande amère

1kg d’abricots parfaitement mûrs

75g de poudre d’amande

sucre de bouleau mixé pour saupouder

 

Préchauffer le four à 180°C.

Préparer la pâte brisée en ajoutant une cuillerée à moka d’extrait d’amande amère.

Séparer la pâte en 2 boules « 2/3- 1/3 ».

Etaler en rond  la plus grosse boule de pâte sur un plan fariné, puis foncer un moule à tarte. Saupoudrer avec 75g de poudre d’amande. Déposer des demis abricots bien serrés sur la pâte, les saupoudrer de sucre de bouleau, puis étaler la pâte restante. Découper des bandelettes avec une roulette pour former des croisillons sur la tarte. Enfourner pour 45 minutes puis saupoudrer de sucre de bouleau finement mixé.

 

 

Quelques petites annotations pour terminer, que j’ai glané de ci de là:

Si vous avez un chien, ne lui donnez pas de sucre de bouleau, celà serait toxique pour lui (comme le chocolat)

Enfin, une consmmation excessive de sucre de bouleau aurait un effet laxatif

Edit du jeudi 19/07:

Voici le lien d’un article plus complet que le mien sur le sucre de bouleau: http://aidedegilda.blogspot.fr/2012/07/le-sucre-de-bouleau.html publié par ma copine Gilda

Autre édit: Pour ceux qui m’ont demandé le prix du sucre de bouleau, j’ai noté ce matin le prix  exact à L*****c : 3,30€ le sachet de 200g

Cliquer ici pour retrouver les 87 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 grains de sel sur “{ Connaissez-vous le sucre de bouleau ? }

  1. Bonjour,
    Quelle est la correspondance du pouvoir sucrant du sucre de bouleau par rapport au sirop d’agave? faut il en mettre moins ou pas
    Merci de votre réponse

    1. Marie Chioca

      C’est difficile à dire, car ils ne se comportent pas tout à fait de la même façon. Mais à priori, je dirais grosso modo qu’il faut ajouter environ 1/4 de sucre de bouleau en plus à cru, et garder à peu près la même quantité si cuisson (car la cuisson augmente le pouvoir sucrant du sucre de bouleau). Mais c’est très approximatif…
      Bonne semaine à vous Thomas,
      Marie

  2. j’utilise ce sucre depuis longtemps à la place du sucre » de table » je n’en ai pas parlé et personne ne s’en est aperçu ! franchement il n’y a pas de différence ni d’arrière goût comme avec certains substituts du sucre
    je vais essayer les sablés à la confiture
    merci pour toutes vos recettes et explications

    1. Marie Chioca

      Oui, c’est vraiment un chouette « sucrant alternatif », dommage qu’il soit si onéreux en revanche car du coup, j’hésite à l’utiliser dans mes recettes… Sans indiscrétion, où l’achetez-vous?
      Bonne journée Arlette !
      Marie

  3. « J’ai utilisé pour ma part un cherry-curd de ma confection (photo de doite) préparé avec les dernières cerises de saison (je peux vous donner la recette par mail si vous la voulez) »

    Oui, je la voudrais volontiers ! 🙂
    Merci

    1. Marie Chioca

      Depuis le temps, j’avoue que je ne sais plus du tout comment j’avais fait ce cherry-curd, vraiment désolée… Plusieurs personnes me l’ont demandé depuis, mais impossible de remettre la main sur la recette (j’ai changé d’ordi entre-temps)… Désolée ! (mais je vais y repenser pour ce printemps ;))
      Bonne soirée Frédérique !

      Marie

    1. Marie Chioca

      Avant, oui, c’était possible (marque « Vivis ») mais maintenant je n’en trouve plus… Il n’y a plus que sur internet hélas !
      Bonne soirée Nicole,
      Marie

    1. Marie Chioca

      Grand épeautre. D’ailleurs, c’est une bonne question mais quand on ne précise pas, généralement c’est toujours le grand épeautre Anicette.
      Bonne journée à toi 🙂
      Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *