{ Pour la fête des Mamans… }

image_pdfimage_print

 { Pour la fête des Mamans… }

 Un fraisier tout simple et tout léger

♥ Sans gluten ♥ IG bas ♥

 

_DSC2424-2Cette recette est tellement simple qu’elle aurait pu s’appeler « le fraisier pour les nuls »… C’était certes moins poétique, mais cela aurait au moins eu le mérite de rassurer illico les petites fées timides (n’est-ce pas ma Morgane ?) qui auront immanquablement pensé en voyant la photo « Oh là là un fraisier, c’est pas pour moi, j’arriverai jamais… »

Alors remballez-vite vos soupirs de découragement les copines, parce qu’aujourd’hui on dégaine le fraisier « pour les nuls ». Sans vouloir froisser qui que ce soit d’ailleurs… Et puis, ce fraisier, rien n’empêchera les « pas-nuls » de le tester, comme ça personne se sentira visé. (Je me méfie depuis le jour où j’ai cru faire un coup d’éclat en offrant à mon grand, pour encourager ses débuts un peu laborieux,  « La guitare pour les Nuls ». Il l’avait, hum, comment dire, plutôt mal pris…,)

Et puis, en plus d’être vraiment très facile à réaliser, ce beau fraisier réconfortera aussi les mamans qui font un peu attention à leur ligne  (comme moi en ce moment n’est-ce pas, parce que là, à force de chercher l’inspiration à grand coup de chocolat noir, on dirait que j’ai avalé un phoque à la mayonnaise) car il est totalement sans beurre, sans sucre, sans crème et sans mauvais glucides. De quoi partager un merveilleux moment de gourmandise pour la fête des mamans! Accessoirement, ce gâteau est aussi sans gluten, ce qui pourra intéresser certains d’entre vous…

La génoise ne contient que de la poudre d’amande, du son d’avoine, des œufs et du sirop d’agave. On peut difficilement imaginer faire plus léger, à moins bien sûr de croquer les fraises telles quelles ce qui est somme toute une option assez chouette  bien qu’un peu moins festive…

Pour ce qui est de la crème, j’ai remplacé la « traditionnelle » crème mousseline des pâtissiers (qui contient  tout de même 1/3 de crème pâtissière, 1/3 de beurre et 1/3 de chantilly), par du fromage blanc fermier en faisselle bien crémeux et parfumé à la vanille.

Et puis le côté « magique » de la chose, c’est que vous n’aurez pas à vous débattre dans des contorsions culinaires compliquées : Certes, une fois battu avec la vanille et le sirop d’agave, le fromage blanc vous semblera un peu  trop liquide, et je vois d’ici certains paniquer ( Oh là là, il fallait le mettre où l’agar-agar, Marie, au secours, t’as oublié l’agar-agar !!! ) Et ben non , pour une fois je n’ai rien oublié du tout, car au frais le fromage blanc va se « reformer », son petit lait sera absorbé par la génoise, et vous aurez au final une crème vanille épaisse et fondante au bon goût de lait qui fera merveille avec les fraises !

Bref, vous l’aurez compris, c’est LE fraiser qu’il vous faut pour dimanche…


Ingrédients pour 6 à 8 gourmands

Préparation : 25 minutes

Cuisson : 40 minutes

Repos : Une journée ou une nuit au frais + (penser à mettre égoutter le fromage blanc 2 h avant de commencer)

 

Pour la génoise :

 125g de poudre d’amande
4 œufs
4 cuil. à soupe de sirop d’agave
3 cuil. à soupe d’eau
2 cuil. à soupe de son d’avoine
Facultatif : ½ cuil. à café d’extrait d’amande amère

 Pour la crème :

 1 pot de 1kg de fromage blanc en faisselle (tout ne servira pas)
7 cuil. à soupe de sirop d’agave
2 cuil. à café d’extrait de vanille liquide

 Divers:

500g de fraises de saison

 

_DSC2435-2

Au moins 2 heures avant, au mieux une demi-journée, renverser la faisselle dans une passoire et la laisser s’égoutter au frais.

Préchauffer le four à 180°C.

Séparer les blancs des jaunes d’œufs. Battre les blancs en neige.

Mettre les jaunes dans un petit saladier avec la poudre d’amande, le son d’avoine, 4 cuillerées à soupe de sirop d’agave, l’eau et éventuellement l’extrait d’amande amère. Ajouter les blancs en neige et mélanger le tout à la spatule pour ne pas faire retomber les blancs. Verser dans un cercle à pâtisserie de 17 cm de diamètre, couvrir avec un papier alu et enfourner pour 25 minutes. Au bout de ce temps, retirer le papier alu sans sortir la génoise du four et poursuivre la cuisson 10 à 15 minutes. Pour vérifier la cuisson à cœur de la génoise, la piquer avec une brochette métallique qui doit ressortir parfaitement sèche.

Pendant ce temps, jeter le petit lait de la faisselle, et mixer le fromage bien égoutté avec le sirop d’agave restant et la vanille. Réserver.

Quand la génoise sort du four, la laisser un peu refroidir, puis la sortir du cercle à pâtisserie (faire le tour avec un couteau pour la décoller avant de desserrer le cercle). L’ouvrir au tiers de sa hauteur (le chapeau doit être plus fin que la base).

Déposer directement sur votre plat de service le disque de génoise le plus épais. Laver, sécher et huiler le cercle, puis le serer très fort autour du disque de génoise pour éviter que la crème vanille ne s’écoule par le bas au montage. Déposer les fraises coupées en morceaux (vous pouvez faire le tour du cercle avec des demi-fraises, c’est plus joli au démoulage), puis une bonne couche de crème vanille.

Déposer le deuxième disque de génoise, puis une deuxième couche de crème vanille. Il est possible qu’il vous reste un peu de crème vanille en trop, vous pouvez la consommer à part.

Mettre au frais pour une journée (ou une nuit), avant de desserrer le cercle et de servir le gâteau.

Vous pouvez aussi ajouter des amandes effilées légèrement toastées.

_DSC2421-2

Cliquer ici pour lire les 68 commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 grains de sel sur “{ Pour la fête des Mamans… }

  1. Bonjour, par quoi pourrait-on remplacer le son d’avoine qui contient du gluten ? Ce serait un plaisir de pouvoir réaliser un gâteau qui a l’air de sortir tout droit de chez le pâtissier. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *