image_pdfimage_print

{ Vous mangez quoi vous au p’tit déj ? }

{ Vous mangez quoi vous au p’tit déj ? }

Moelleux du p’tit déj aux framboises et abricots frais

avec des photos prises à 7 heures du mat, alors un peu d’indulgence SVP

♥ Sans lait ♥ IG bas ♥

 

gâteau du p'tit déj 3-2C’est vrai, je vous ai un peu abandonné, et vos petits messages du genre « Youhou Marie, t’es encore là ? » m’ont beaucoup touché…

En fait, j’avais juste un peu besoin de me reposer (ça nous arrive à tous), mais j’ai aussi perdu pas mal de temps en carnages expériences culinaires.

Car voyez-vous, l’une d’entre vous m’a demandé une charlotte au chocolat à indice glycémique bas. Rien que ça, la gourmande (hé hé mais en même temps, comme se comprend…).

Mais qui dit « charlotte » dit « biscuit à la cuillère », et qui dit « biscuit à la cuillère » dit « ouille, pas à IG bas du tout »…

Alors j’ai essayé de faire des biscuits à la cuillère à IG bas, et j’aurai du, en théorie tous vous é-pa-ter jeudi dernier avec ma merveilleuse charlotte. Sauf que jeudi, si vous aviez vu la tronche de mes biscuits à la cuillère, vous auriez bien rigolé. Presque autant que mes enfants quand ils les ont vus le soir.

Bref, notre charmante labrador s’est bien régalée avec des drôles de « croquettes » sucrées, plates, dures et toutes noires, mais là n’est pas la question.

Lire la suite…

{ Une « saine gourmandise » pour l’apéro }

{ Une « saine gourmandise » pour l’apéro }

Madeleines à l’huile d’olive, basilic et parmesan

♥ IG modéré ♥

 

madeleines blog light 1-2Le casse-tête de l’apéro quand on fait attention à sa ligne… Ou comment se faire plaisir, et passer un chouette moment entre amis sans avaler en quelques bouchées les calories, les sucres cachés et les graisses d’une demi-semaine!

Car qui n’a jamais connu ces situations critiques où on arrive tout joyeux (parce qu’on est entre copains hein, pas à cause des deux verres de rosé…),  et complètement affamé devant une petite table avec cacahouètes, mini-pizzas, feuilletés aux saucisses, apéricubes et tutti quanti. La cata.

Si on a beaucoup de chance, il y aura des olives ou des petits cubes de comté. Voir même, ô merveille, des tomates cerise. Mais dans le cas contraire, il ne reste que 2 choix :

1- Craquer sur les petits fours et aller courir dès le lendemain pour « expier »…

2- Ne toucher à rien et rire bêtement toute la soirée parce que le rosé à jeun ça le fait pas et faire la fameuse tête de « bouledogue qu’à mal aux dents » dont je vous ai déjà parlé (et qui me rappelle tant de mauvais souvenirs de l’époque où je ne connaissais pas encore toutes ces petites « astuces » pour rester gourmande sans accumuler les poignées d’amour…)

Lire la suite…

{ On a beau faire « IG bas », on va pas se laisser abattre pour autant ! }

{ On a beau faire « IG bas », on va pas se laisser abattre pour autant ! }

Une bonne pizza à IG bas…

♥ Sans oeufs ♥ IG bas ♥

 

_DSC2627Il y a « pizza » et « pizza ». 

Dans certains restos, on vous sert des « pizzas » où les champignons sont en boîte, le coulis un espèce de concentré de tomate au rabais, le jambon de l’épaule « carrée » premier prix, le fromage du gruyère râpé et qui n’ont jamais vu ni une herbe de Provence ni un feu de bois. Là, ça vaut vraiment pas le coup de faire un écart…

Et puis il y les pizzas, les vraies, celles qui mettent le feu à vos papilles dès que le serveur les approchent de votre table. Vous connaissez ? Et si par malheur la pizza en question n’est pas pour vous mais pour la table d’à côté ou, pire encore, pour votre amoureux en face de vous, il ne vous reste plus qu’à pousser un héroïque « Mais si chéri je t’assure, commence, ça va refroidir…. (gloups) » accompagné d’un rictus sensé être un sourire enjoué.

Ces pizzas là, elles vous chatouillent le nez avec ce parfum indescriptible de champignon frais, de feu de bois, d’origan, de marjolaine et de sarriette, de bon jambon, de levure et de pain chaud. Quand vous la coupez, la pâte est épaisse et moelleuse, la mozza bien coulante, et vous succombez à chaque bouchée dans une éclipse totale de culpabilité… Et bien voilà, moi aussi je ne résiste pas à une bonne pizza, et j’ai voulu trouver un bon compromis qui se rapprocherait au plus près  de la sublime pizza décrite plus haut mais sans les 1000 calories et l’indice glycémique ravageur. Bref, je veux pouvoir manger des pizzas ( presque) quand je veux, mais sans les accumuler au niveau de mes hanches ou de ma bedaine… C’est pourquoi je vous propose cette chouette recette : La pâte est à la farine intégrale et au son d’avoine, ce qui garantit un indice glycémique plus que raisonnable, sans compter le fait que toutes ces fibres vont capter une bonne partie des matières grasses du fromage. Est-elle aussi bonne qu’une bonne pâte à pizza de bonne pizzeria ? Non. Je suis honnête. Est-elle meilleure qu’une pâte à pizza surgelée ou de mauvaise pizzeria ? Alors là OUI, et sans hésitation ! Car elle est moelleuse, goûteuse et de surcroît toute gentille pour la ligne !

Lire la suite…

{ Pour la fête des Mamans… }

 { Pour la fête des Mamans… }

 Un fraisier tout simple et tout léger

♥ Sans gluten ♥ IG bas ♥

 

_DSC2424-2Cette recette est tellement simple qu’elle aurait pu s’appeler « le fraisier pour les nuls »… C’était certes moins poétique, mais cela aurait au moins eu le mérite de rassurer illico les petites fées timides (n’est-ce pas ma Morgane ?) qui auront immanquablement pensé en voyant la photo « Oh là là un fraisier, c’est pas pour moi, j’arriverai jamais… »

Alors remballez-vite vos soupirs de découragement les copines, parce qu’aujourd’hui on dégaine le fraisier « pour les nuls ». Sans vouloir froisser qui que ce soit d’ailleurs… Et puis, ce fraisier, rien n’empêchera les « pas-nuls » de le tester, comme ça personne se sentira visé. (Je me méfie depuis le jour où j’ai cru faire un coup d’éclat en offrant à mon grand, pour encourager ses débuts un peu laborieux,  « La guitare pour les Nuls ». Il l’avait, hum, comment dire, plutôt mal pris…,)

Et puis, en plus d’être vraiment très facile à réaliser, ce beau fraisier réconfortera aussi les mamans qui font un peu attention à leur ligne  (comme moi en ce moment n’est-ce pas, parce que là, à force de chercher l’inspiration à grand coup de chocolat noir, on dirait que j’ai avalé un phoque à la mayonnaise) car il est totalement sans beurre, sans sucre, sans crème et sans mauvais glucides. De quoi partager un merveilleux moment de gourmandise pour la fête des mamans! Accessoirement, ce gâteau est aussi sans gluten, ce qui pourra intéresser certains d’entre vous…

Lire la suite…