{ Comment rendre séduisant au possible un reste de lentilles… }

image_pdfimage_print

{ Comment rendre séduisant au possible un reste de lentilles… }

Petits burgers pour grands gourmands

♦ Sans lait ♦ Sans oeufs ♦ Vegan ♦ IG bas ♦

 

_DSC1318-2Voici pour aujourd’hui une petite recette de derrière les fagots, qui « malgré » son végétalisme, ses ingrédients tout simples et sa présentation un peu pâlichonne (allez donc essayer de photographier de façon spectaculaire des p’tits « pâtés » beigeâtres) n’en est pas moins tout à fait régalatoire…

 Pour ma part, j’ai commencé la fameuse cure Cabot dont je vous ai déjà parlé, et ne vais plus consommer de viande pendant les prochaines semaines, mais je pense que cela ne vous déstabilisera pas beaucoup étant donné qu’en 8 mois de blog je n’ai posté que deux recettes « carnées »…  

Ce sera donc l’occasion pour moi de vous présenter quelques recettes salées végétariennes et gourmandes, ainsi que pourquoi pas une ou deux recettes de poisson. Promis, pour vous consoler vous aurez à Pâques une recette terrible à souhait de gigot de 7 heures farci à ma façon… Mais je ne vous en dis pas plus, sinon vous allez rester obnubilé devant cette perspective et vous ne ferez même plus attention à mes braves petits burgers végétaux… Hé! Ho! On se reprend! Aujourd’hui c’est les burgers végétaux!

Pour les sceptiques et réfractaires en tout genre plus adeptes du pâté de sanglier que du pâté végétal 😉 , ne fuyez pas tout suite, parce que vous allez les aimer mes croquettes aux lentilles vertes du Puy, tofu fumé, et petits oignons caramélisés, bien dorées et croustillantes autour, bien fondantes dedans, et relevées d’un peu de miso et de poivre 5 baies. En les faisant cuire ce matin, j’ai même vu débouler mon petit Marsupilami de 4 ans (le seul réfractaire aux légumes de la tribu qui ne se nourrirait que de viande, charcuterie, fromage et chocolat si je n’étais pas là pour faire les gros yeux de temps en temps…) :

–          « Huuuuum, maman, qu’est ce que tu fais cuire là, du saucisson? Ho là là  ça sent bon le saucisson! »

–          Bien sûr ma chérie, répondis-je traîtreusement de mon air le plus innocent. Ce sont des croquettes au saucisson (sous entendu, goût saucisson, faudrait pas mentir c’est pas beau…). 

–          Y’a pas de zugumes dedans au moins?

–          Non… (Les oignons, on va dire que c’est pas un légume, c’est un condiment n’est-ce pas…)

–          Alors on va se régaler!

Et voilà! Oui, on s’est drôlement régalé!  Le réfractaire en a redemandé et son Papa-qu’aime-pas-les-lentilles aussi. C’est pour dire.

 

Ingrédients pour une dizaine de croquettes:

– 400g de lentilles vertes déjà cuites  (pour moi un reste de la veille)
– 200g de tofu fumé
– 3 oignons
– 4 cuil. à soupe d’huile d’olive
– 3 cuil. à soupe de farine intégrale d’épeautre ou de blé
– 1 cube de bouillon de légumes au miso (Danival), ou à défaut un cube de bouillon de légumes bio
– Sel
– Poivre 5 baies

– Environ 50g de son d’avoine pour rouler les croquettes

– Facultatif: 50g de fromage râpé (pour moi, sans fromage c’était déjà très bon)

 

Emincer les oignons dans une bonne poêle et les faire dorer doucement à l’huile d’olive avec le tofu fumé coupé en cubes. Quand tout est bien doré et appétissant, transférer dans le bol d’un robot et hacher grossièrement.

Mélanger avec les lentilles, ajouter le cube de miso écrasé à la fourchette, du poivre 5 baies et la farine, puis malaxer le tout jusqu’à obtention d’une pâte souple.

Confectionner à la main des petites croquettes, les rouler dans le son d’avoine, puis faire dorer à la poêle quelques minutes de chaque côté. Servir chaud avec des crudités et éventuellement une petite portion de glucides supplémentaires pour les bons appétits…

 

Cliquer ici pour lire les 25 commentaires postés sur Canalblog suite à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *