{ Connaissez-vous le tofu lactofermenté ? }

image_pdfimage_print

{ Connaissez-vous le tofu lactofermenté ? }

Trois recettes simples et délicieuses  pour l’essayer… et l’adopter !

_DSC0582.NEFJ’en vois, des mauvaises langues qui vont trouver qu’après le fondant au chocolat de la dernière fois la chute est dure… Etpourtant, promis, ce n’est pas pour vous faire « expier » le fondant que je vous sors aujourd’hui le coup du tofu lactofermenté, car, le tofu lactofermenté au tamari, c’est vraiment, mais alors vraiment bon ! Promis.

Je reconnais cependant qu’à l’inverse du tofu « soyeux » au petit nom si poétique, (la chute en est d’autant plus dure quand on y goûte pour la première fois), le pauvre tofu lactofermenté n’est en revanche guère servi par son titre.  

 « Tofu », déjà, ça craint.

Mais alors « lactofermenté », pffffffffff, ça risque de ne pas beaucoup inspirer les plus septiques, voir tout simplement les plus prudents…

Car rien que le mot barbare « lactofermenté », pour les néophytes, ça évoque un peu la vieille brique de jus de fruit oubliée trois jours au soleil. Bref, rien de bien engageant à prime abord. Mais si on se penche un peu plus sur la question, on se rend vite compte que de nombreux aliments fermentés font partie de notre patrimoine culinaire et gourmand, à l’image du pain au levain, des fromages, des yaourts, de la choucroute, et j’en passe… D’ailleurs, si la question des aliments fermentés vous intéresse, j’en parle aussi là, à propos de l’ouvrage de Claude Aubert et Jean-James Garreau (ce dernier étant l’inventeur du tofu lactofermenté)

_DSC0599.NEFCar pour revenir rapidement au cas du tofu, franchement, il y a de quoi être bluffé. Comment un truc aussi insipide et à la texture aussi affriolante qu’un pain de plastique peut-il devenir si délicieusement fondant et goûteux une fois fermenté ? C’est un petit mystère, mais le résultat est là… Avec une texture qui évoque un peu la feta de brebis, et une saveur  agréablement acidulée, le tofu lactofermenté au tamari a passé haut la main tous mes « crash-tests »  sur les tofu-phobes  les plus endurcis. Et ils m’ont bien fait rire tous ces amateurs impénitents de fromages et cochonailles, à s’extasier ainsi sur ma petite tartinade 100% vegan sans se douter un instant du coup que j’étais en train de leur faire…

Moi, la première fois que j’ai goûté à du tofu lactofermenté au tamari, c’était au printemps 2010, pour la réalisation de mon ouvrage « Tartinez ». Je ne voulais pas mourir idiote.  Pour moi qui n’aime ni le tofu, ni la choucroute, il fallait quand même un certain goût de l’aventure pour goûter à du tofu lactofermenté… Mais bon,  à la première bouchée, j’ai été surprise de ne pas trouver ça aussi épouvantable que ce à quoi je m’attendais…  C’était même franchement bon! J’en ai fais une petite tartinade aux olives vertes et oignons caramélisés pour ce fameux bouquin, et c’était tellement bon que depuis je n’arrête pas d’en refaire. Maintenant, le tofu lactofermenté au tamari, je n’ai plus trop le temps de le transformer en tartinade, car tout le monde ici l’engloutit  tel quel, avec un peu de fleur de sel et de bonne huile d’olive. C’est pour dire. Allez essayer de faire ça avec du « vrai » tofu traditionnel…

 

1ère recette: Les petits « fromages » 100% vegan aux noix et à la fleur de sel

 

_DSC0564.NEFPréparation :5 minutes (un peu plus si vous cassez vous-mêmes les noix, ce que je vous recommande)
Pas de cuisson
Ingrédients pour 2 « fromages » de la taille d’un chèvre frais

– 1 bloc de 200g tofu lactofermenté au tamari
– 6cl d’huile d’olive (avec de l’huile de noix, j’ai testé, c’était moins bon)
– 100g de cerneaux de noix
– 1 cuil. à café rase de fleur de sel

Mixer grossièrement les noix. Réserver.

Mixer le tofu avec l’huile et la fleur de sel jusqu’à obtention d’une texture bien homogène.

A la main, façonner deux petits fromages, puis les rouler dans les noix hachées en pressant bien.

Servir avec du bon pain bio au levain…

 

 

2ème recette : tofu lactofermenté mariné à l’huile d’olive, herbes et aromates façon feta

_DSC0583.NEF

Préparation : 5 minutes

Ingrédients pour 2 bocaux

– 1 bloc de 200g de tofu lactofermenté au tamari
– Une cuil. à soupe de 5 baies entières
– Quelques feuilles de laurier
– Quelques brins de thym et de romarin
– Huile d’olive

Couper le tofu lactofermenté en cubes, puis répartir dans les bocaux. Ajouter les aromates, couvrir d’huile, et laisser poser deux ou trois jours. Au moment de servir (en salade, en brochette apéritif…) ajouter quelques cristaux de fleur de sel.

 —

3ème recette : « Fromage à tartiner » de tofu lactofermenté aux oignons confits et ciboulette.

_DSC0596.NEFPréparation : 10 minutes
Cuisson : 10 minutes
Ingrédients pour 2 petits bocaux

– 1 bloc de 200g de tofu lactofermenté au tamari

– 1 bel oignon
– 6 cuil . à soupe d’huile d’olive vierge extra
– 1 cuil. à café rase de sel
– Quelques brins de ciboulette

 —

 

Faire doucement revenir l’oignon dans l’huile d’olive. Quand il est bien « confit », doré à point, mixer avec le tofu, et le sel  jusqu’à obtention d’une consistance bien crémeuse. Ajouter alors la ciboulette finement émincée, mettre en bocaux, et servir une fois refroidi.

 

Voilà, j’espère avec ces quelques mini-recettes vous avoir donné envie de goûter à ce nouveau tofu. Vous trouverez d’autres recettes à base de tofu lactofermenté dans mon ouvrage « Tartinez » (et vive  l’autopromo hum hum ). Encore un dernier petit mot pour vous dire aussi que si votre épicier bio vous fait des yeux de merlan frit (ça existe les gens qui ne connaissent pas encore le tofu lactofermenté), rien ne vous empêche de le lui commander. Je l’ai fait 5/6 fois dans mon petit Biocoop, et pour que j’arrête de leur casser les pieds ils ont fini par en avoir toujours en rayon…

 

Edit du 29/02/2012: Lorsque j’ai écrit cet article, je ne connaissais que le tofu lactofermenté au tamari, le seul commercialisé près de chez moi. C’est donc à partir de tofu lactofermenté AU TAMARI que j’ai réalisé ces recettes, car je ne savais même pas qu’il puisse en exister un autre…

Depuis, j’ai goûté le tofu lactofermenté nature…. Et ce n’est pas du tout pareil! Il est beaucoup moins fondant, plus proche de la texture du tofu normal, et en un mot, beaucoup moins bon à mon goût. Alors surtout, choisissez du tofu lactofermenté au tamari pour la réalisation des recettes qui suivent, parce qu’avec du nature, je ne réponds de rien quant au résultat…

Le coin de la communauté Fnac:

Comment, vous voulez encore du chocolat? Et mon tofu lactofermenté alors? Groummf.

Bon, heureusement que du chocolat, je vous en ai mis tout plein cette semaine sur mapage de la communauté Fnac Cuisine:

Cette année, je fais mes chocolats bio « maison »: Leçon N°1 le tempérage du chocolat

Cette année, je fais mes chocolats bio « maison »: Leçon N°2 plein d’idées gourmandes à offrir ou à s’offrir

Et pour les plus raisonnables, ceux qui ne passent pas leur vie à penser au chocolat…

Et si pour Noël vous offriez un très beau livre? « Légumes », de Jacqueline Salmon

 

 Mais les chocolats bio « fait-maison », promis, j’y reviendrais sur le blog 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 grains de sel sur “{ Connaissez-vous le tofu lactofermenté ? }

  1. Bonjour,
    Le fais-tu maison le tofu lactofermenté ? Ya t’il une recette ?
    Ton blog est un régal, bravo !!
    Merci.
    Ghislaine.

    1. Marie Chioca

      Hélas non Guislaine, je ne sais pas le faire, je n’ai jamais trouvé de recette probante. J’achète celui de marque Sojami, lactofermenté au tamari. Il est bien meilleur que le nature !
      Bonne après-midi à toi,

      Marie

  2. Bonjour Marie,
    Tes recettes de tofu lactofermenté au tamari m’ont donné très envie d’y goûter. Pourtant, comme toi je ne suis pas fan du tout du tofu ni de la choucroute!
    Je me demandais, maintenant que je suis en possession du fameux tofu lactofermenté au tamari, combien de temps peut-on conserver la tartinade ?
    Je viens de faire des pains buns avec mon okara d’amandes ( que j’ai un peu ratés cela dit en passant car ils se sont étalés à la cuisson plus qu’ils n’ont gonflé mais ce n’est que partie remise…) et compte bien les associer pour un petit apéro.
    Merci pour toutes tes recettes que je ne cesse d’explorer dès que mon planning me le permet.😊

    1. Marie Chioca

      Merci Géraldine pour ce chouette « retour » 😉
      La tartinade se conserve bien au moins 5 jours au frais, sans souci. Plus longtemps, je n’ai pas essayé…
      Bonne journée à toi !
      Marie

  3. non mais j’hallucine !!
    tu sais que le tofu fermenté au tamari c’et mon choumichou de tofu aussi??
    nul doute !! de porter le même prénom on en arriverait aux mêmesgoûts (culinaires)?? 😀 😀
    je viens de tomber sur cet article en cherchant une recette avec des poires !!
    le monde est petit n’est-ce-pas??
    des gros bisous et bon wend !!
    (qu’est ce que ça cailleici … pfff )
    <3 <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *