Mes confitures bio au sirop d’agave (confitures à IG bas)

image_pdfimage_print

 

Mes confitures bio au sirop d’agave

(Confitures à IG bas)

66005777_pQue mettez-vous de bon le matin sur vos tartines ?

Que penseriez-vous par exemple d’une délicieuse confiture maison, réalisée avec de bons fruits de saison gorgés de soleil et de saveur…

Peut-être allez-vous me répondre que des confitures, ça fait bien longtemps que vous n’avez pas eu le bonheur d’en goûter, car qui dit confiture dit sucre, et même beaucoup de sucre… Il y a bien des confitures « allégées en sucre » (mais c’est toujours du sucre), des confitures « sans sucre » (là, c’est l’horreur, édulcorants chimiques garantis), des confitures au fructose (pas terrible le fructose, c’est un « sucre » ultra transformé), mais rien de bien « révolutionnaire » au rayon des confitures.

D’où cette recette de confiture au sirop d’agave, mise au point après plusieurs essais, et qui devrait vous faire plaisir : Maintenant, à vous les tartines bien gourmandes sur le bon pain bio grillé du petit déjeuner ! Le sirop d’agave possède un IG très bas (20 à 25 selon les auteurs contre en moyenne 75 à 80 pour le saccharose), et c’est surtout un produit totalement naturel issu du suc de l’agave bleue.

Bon, tout cela est bien joli mais côté technique il fallait déjouer trois petites difficultés :

1-    –  Le sirop d’agave, contrairement au sucre, n’aime pas trop cuire, car cela dénature un peu son parfum. Difficulté contournée en ne l’ajoutant qu’à la fin.

2-    –  Le sirop d’agave, toujours contrairement au sucre, n’aide pas à la prise de la confiture. Deuxième difficulté, contournée en ajoutant de l’agar-agar.

3-    –  Le sirop d’agave coûte un peu plus cher. Là, je n’ai pas de recette miracle… j’achète mon sirop d’agave en magasins bio par pot d’un demi litre, et il me revient à 5,60€. Ce qui est raisonnable, étant donné que l’on n’en met que très peu dans les confitures, comme nous allons le voir plus loin. Chez moi, il y a tous les matins au petit déjeuner une floppée de petits  « affamés  » qui engloutissent chacun 2 à 3 tartines, voir 4 ou 5 pour les garçons… Du coup, la confiture au sirop d’agave, ce n’est pas jouable tous les jours, le portefeuille ne s’en remettrait pas ! J’ai là aussi contourné cette dernière difficulté en faisant pour mes enfants (qui n’ont vraiment pas besoin de surveiller leur ligne !) une très bonne confiture au sucre non raffiné que j’achète par sacs de 5 kg en magasins bio, et je confectionne en plus quelques pots de confiture au sirop d’agave pour le moral de la maman… le papa, lui, tapant dans tous les pots avec un égal contentement. Du moment que ça se mange.

66006446_pVoilà donc pour les préambules, mais voyons maintenant à quoi elle ressemble cette confiture au sirop d’agave : Et bien la bonne nouvelle, c’est que c’est une véritable gourmandise ! Plus riche en goût, plus vive, plus brillante, à mi-chemin entre la « vraie » confiture et le coulis gourmand, difficile d’y résister ! Et d’ailleurs pourquoi y résister ? A moins de liquider un  pot par jour à la cuillère, (ce que je ne vous recommande tout de même pas), elle est si raisonnable cette petite confiture !

Et pour les amateurs de petits desserts bien terribles côté gourmandise mais tout gentils pour la ligne, vous confectionnerez de fabuleuses verrines en associant par exemple mousse au chocolat à IG bas (recette dans un prochain post c’est promis…) avec de la confiture de framboise, vous  napperez un fondant au chocolat bien raisonnable  avec de la confiture d’abricot façon « Sachertorte », vous les servirez en petits pots gourmands en association avec un bon fromage blanc fermier ou même pourquoi pas du yaourt de soja. Vous pourrez aussi en garnir un gâteau roulé à IG bas à base d’amande en poudre, la transformer en mousse express aux fruits d’été, en mettre une cuillère au fond de vos petits pots avant de faire vos yaourts, bref, vous pourrez vous faire plaisir, et ça tombe bien car c’était le but…

Ingrédients pour 700g de fruits (2 ou 3 pots selon la contenance)

– 700g de fruits de saison parfaitement mûrs (fraises, abricots, framboises…)

– 1 sachet de 2 gr de poudre d’agar-agar

6 cuillères à soupe de sirop d’agave


Laver les fruits et les mettre dans une casserole. Saupoudrer uniformément avec la poudre d’agar-agar, puis bien mélanger. Placer sur feu doux et laisser frémir une dizaine de minutes.

Ajouter hors du feu le sirop d’agave, bien mélanger et verser dans des pots de confiture. Conserver au frais ou stériliser les pots.

Si vous souhaitez stériliser les pots, il suffit de les faire bouillir 20 minutes dans un faitout rempli d’eau.


Cliquer ici pour retrouver les 80 anciens commentaires postés sur Canalblog suite à cet article 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 grains de sel sur “Mes confitures bio au sirop d’agave (confitures à IG bas)

  1. Bonjour Marie,

    Je tenais tout d’abord à vous remercier pour ce que vous faites.
    J’ai acheté quelques uns de vos livres et depuis je régale toute la famille !!!
    Alors un grand merci 🙂

    Je voulais savoir si je pouvais suivre votre recette mais avec de la rhubarbe ?
    Si oui, dois-je rajouter de l’eau ?

    Cordialement,
    Audrey

    1. Marie Chioca

      Merci beaucoup chère Audrey pour ce gentil message 🙂
      Concernant votre question, je ne vais hélas pas pouvoir vous aider beaucoup, car je n’ai jamais fait de confiture de rhubarbe 🙁 Si vous faites des tests (vous me direz?), attention à une chose : comme c’est un fruit très acide, il faudra plus d’agar-agar, car l’acidité l’empêche de bien gélifier…
      Bonne semaine à vous !
      Marie

  2. Bonjour,
    Un grand merci pour tous vos ouvrages et votre blog. Maigrir en prenanr du plaisir à cuisiner et à manger, un vrai bonheur! Concernant les pots de confitures non entamés non stérilisés, seulement remplis et retournés chauds ; quel est le temps de conservation?

    1. Marie Chioca

      Au moins plusieurs mois, car il s’opère tout de même une sorte de stérilisation si on remplit les pots brûlants et qu’ensuite on les retourne tout de suite. Parfois on en perd un, mais c’est rare…
      Bonnes confitures !
      Marie

  3. J’en ai fait à la rhubarbe : même proportions!
    j’ai d’abord fait le jus
    j’en ai émincé , de tout tout petits bâtonnets que j’ai confit dans le jus sucré
    idem avec les fraises
    je fais du jus puis j’en laisse entière
    J’ai fait la recette de gelée de pissenlits du livre détox!
    merci!
    Depuis j’apprécie la confiture

  4. Bonjour Marie,

    Et as-tu essayé& de faire des confitures à sucre de bouleau ?
    Si oui quelles sont les proportions et l’utilistion pour réaliser des confitures?
    Merci à toi

    1. Marie Chioca

      J’ai essayé, regarde sur mon blog je crois que j’ai posté une recette de confiture de cerise il y a longtemps. Mais je ne le fais plus, car le sucre de bouleau est tout de même très onéreux pour ma grande famille…
      En règle générale, j’en mettais 25 à 30% de moins que dans une confiture au « sucre normal »…
      Bonne soirée à toi Elodie !
      Marie

  5. Bonjour Marie,
    Je regarde depuis quelques semaines votre blog, j’ai acheté quelques livres et nous faisons des dégustations en famille des recettes « saines et gourmandes » que vous proposez! les enfants comme les adultes se régalent ! j’ai une question concernant les confitures ! j’en ai fait quelques pots (avec sucre de cannes) cet été mais nous nous trouverons très prochainement à cours….nous sommes trop gourmands dans cette famille ! La recette de confiture à IG bas que vous proposez peut elle convenir avec les fruits d’hivers? Je souhaite faire une gelée d’orange ou de la confiture pomme-poire ou encore pomme citron? et suis intéressée pour tester cette formule moins riche et certainement tout aussi savoureuse.
    Merci de votre réponse Marie et bonne journée ensoleillée (en Bretagne du moins) à vous!
    frédérique

    1. Marie Chioca

      Bonjour Frédérique,
      Je pense que ça se tente, mais je n’ai pas beaucoup de recettes proprement dites sur ce blog, hélas. Vous en trouverez plusieurs en revanche dans mon ouvrage sur les confitures, compotes, etc. paru aux éditions Terre Vivante.
      Sinon, si vous testez vos propres recettes, le tout c’est de mettre moitié moins de sirop d’agave que la dose de sucre prévue, et d’ajouter un peu d’agar-agar (environ 2g pour 700g de fruits, mais ça varie en fonction de l’acidité du fruit choisi) pour aider la confiture à mieux gélifier.
      Bons essais, et régalez-vous bien Frédérique 🙂
      Marie

  6. Bonjour!
    Merci pour cette recette, elle a l’air délicieuse et très réussie!
    Juste une question… Le sucre permet, outre de gélifier, de conserver aussi… Je mange parfois des confitures que j’ai faites plusieurs mois auparavant, voire des années. Le sirop d’agave permet-il cela? (par exemple j’ai remarqué que le sirop d’érable, qui, comme le miel et le sucre, était dans mon esprit difficilement périssable, pourrissait en fait super vite..! Quid du sirop d’agave??)

    Merci!

    1. Marie Chioca

      IL se conserve bien mieux que le sirop d’érable, sans aucun doute possible ! Pour ma part, j’ai consommé des pots de confiture au sirop d’agave qui avaient deux ans et qui étaient parfaits (bien conservés à la cave). Mais parfois aussi j’en ai perdu. Je dirai que bizarrement, on en perd peut-être un sur 10, je ne saurais pas dire pourquoi (c’est frustrant, je sais…)
      Bonne soirée Margaux 🙂
      Marie (PS : là, je suis dans la préparation de confiture d’orange amère au sirop d’agave ;))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *