5 ans !

image_pdfimage_print

 { 5 ans ! }

Angel Cake à la framboise, crème vanille et « chocolat blanc »

♥ Sans lait ♥ IG très bas ♥

 

9-angel-cake-IG-bas-Marie-ChiocaAïe, j’ai pris un retard phénoménal dans la réponse à vos commentaires, et j’en suis désolée 🙁

Tout cela suite à deux imprévus importants côté famille, pour lesquels j’ai été obligée de « décrocher » totalement pendant 15 jours. Je vais faire au mieux ces jours-ci pour répondre à vos questions, et je suis navrée d’avoir laissé certains d’entre vous attendre ainsi si longtemps.

Mais avant toute chose, je voulais bien évidemment vous remercier pour tous vos messages si chaleureux suite à mon dernier article. Ce n’était en soit pas bien grave, cet avis un peu « douteux » posté par un mystérieux foireur-universel-de-recettes sur Amazon, et en l’évoquant sur le blog je ne m’attendais absolument pas à déclencher chez vous un tel élan d’indignation et de solidarité… Mais c’est vrai que j’aurais pu m’en douter, vu toute cette gentillesse et cette bienveillance que vous mettez dans nos échanges depuis 5 ans, et qui font de ce simple petit blog de cuisine une sorte de cocon joyeux dans un monde web de brutes ;). Alors, encore merci…

5 ans !

Et oui, déjà cinq printemps écoulés depuis ma première recette publiée en mai 2011 (un « cappuccino » à la fraise que, soit dit en passant, je réalise maintenant avec de la crème de coco qui monte bien mieux en chantilly que la crème d’amande ;)) et l’occasion aujourd’hui de fêter cet anniversaire avec un beau gâteau !

Pour tout vous dire, cette recette aurait dû paraître dans mon dernier ouvrage sur les desserts à IG bas. Il était le « clou du spectacle », un des trois gâteaux les plus chics du dernier chapitre. Mais pour les besoins de la mise en page (j’avais été un peu trop bavarde dans l’intro, pas taper…), ce beau gâteau a sauté au montage ! Qu’à cela ne tienne, puisque je peux me consoler en le partageant avec vous sur le blog aujourd’hui. Ce sera notre gâteau d’anniversaire 🙂

Inspiré du concept des célèbres Angel Cakes anglo-saxon (mais sans farine ultra raffinée, sucre blanc et fécule), le biscuit de ce gâteau contient beaucoup de blancs en neige, pour un résultat d’un moelleux à tomber ! Le moule spécial n’est pas facultatif : il permet à la pâte « d’escalader » les parois et la cheminée du moule pendant la cuisson, puis de ne pas retomber comme un soufflé à la sortie du four grâce au dispositif « refroidissement tête en bas pieds en l’air » (rassurez-vous, cela concerne juste le gâteau !) expliqué dans la recette et le pas à pas photo. À noter que je suis un peu désolée de devoir vous faire utiliser un moule spécial pour cette recette (sachez toutefois que vous pourrez aussi réaliser avec le même matériel le gros gâteau Lemon Cake meringué de la page 100), mais cela a été pour moi une vraie révélation côté texture : arriver à un résultat aussi moelleux et aéré avec des farines non raffinées, c’est juste ahurissant !

… et impossible à réaliser avec un moule plus traditionnel (j’ai testé, mais le gâteau super gonflé à la sortie du four a fait pffffffuiiiiiit en refroidissant et a pris une forme de… cratère des ïles Gatoloupé? monstrueuse girole ramassée près de Tchernobyl? béret basque après une randonnée de 8h sous une pluie battante? coussin péteur retrouvé sur une piste après le passage d’un troupeau d’éléphant? Bref, difficile à définir, mais en tout cas c’était pas une chouette forme de gâteau.)

Quant à la « crème chocolat blanc », ultra gourmande, veloutée et intensément vanillée, elle est réalisée sans un gramme de « vrai » chocolat blanc : elle est donc sans mauvais sucre et sans lait, pour le plus grand bonheur des gourmands surveillant un peu leur ligne et leur santé ! Dans le genre « gâteau de fête 0 complexe » on fait difficilement mieux 😉

À noter toutefois qu’il s’agit là d’un trèèèèès gros gâteau de fête, pour 12 personnes… pourquoi je dis ça ? Oh, vraiment pour rien, car personne n’aurait l’idée de dévorer ce gâteau partagé en quatre au goûter si ce n’est Marie Chioca, sa sœur et ses deux plus grands loustics. Souvenir honteux de cet automne qui me met encore le rouge au front…

 


Ingrédients pour un gros gâteau de 12 parts

Préparation : 45 min

Cuisson : 40 min

À commencer la veille

 planches-arabesques copie-2

Pour le gâteau « Angel Cake » :

  • 7cl d’huile neutre (tournesol désodorisé par exemple)
  • 3 cl de jus de citron fraîchement pressé
  • 8cl de lait de soja-vanille
  • 100g de farine d’orge mondé
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 sachet de poudre à lever
  • 8 blancs d’oeufs
  • 90g de sucre de bouleau
  • 1 c. à soupe d’extrait de vanille liquide

Pour la crème vanille-chocolat blanc :

  • 140g de tofu soyeux préalablement bien égoutté
  • 20 cl de crème de coco liquide
  • 35g de beurre de cacao
  • 75g de sirop d’agave
  • 75g d’huile de coco
  • 1 c. à soupe d’extrait de vanille
  • 1 pincée de fleur de sel

Pour la chantilly :

  • 20 cl de crème coco liquide très froide (idéalement les briquettes vertes de marque « Kara », qui montent si bien en chantilly)
  • 30g de sucre de bouleau
  • 1 c. à soupe d’extrait de vanille liquide

Autres :

  • 500g de framboises bien mûres

planches-arabesques copie-2

 

 

… et maintenant la recette (en pas à pas photo !)

1/ Réalisation du gâteau de base façon Angel Cake (la veille) :

Préchauffer le four à 160°C, chaleur tournante.

Mélanger dans un bol l’huile, le jus de citron, la cuillerée de vanille liquide et les 8cl de lait de soja. Mélanger dans un saladier à part la farine, la levure et le sel. Ajouter les liquides et mélanger juste ce qu’il faut pour obtenir une préparation homogène.

Monter les blancs d’oeufs en neige, en incorporant les 90g de sucre en trois fois, jusqu’à obtention d’une consistance à « bec d’oiseau ».

Incorporer à la spatule souple environ le quart des blancs en neige dans le mélange de départ (farine/liquides) pour le détendre. Incorporer ensuite le reste des blancs, avec délicatesse, en soulevant la préparation dans un mouvement tournant.

Verser la pâte dans un moule à Angel Cake de 25 cm de diamètre, non graissé et non fariné (sinon le gâteau s’affaissera en refroidissant !)

Enfourner pour 45 minutes, jusqu’à ce que le gâteau soit bien doré

1-angel-cake-a-la-sortie-du-four

A la sortie du four, retourner le moule sur un plan de travail et laisser refroidir une nuit.

2-angel-cake-retournement-du-moule

…Ainsi à l’envers, ce gâteau très léger ne pourra pas s’affaisser sur lui-même (comme le ferait un soufflé).

2/ Crème vanille-chocolat blanc (toujours la veille).

Faire fondre dans une casserole le beurre de cacao, l’huile de coco, la crème de coco, le sirop d’agave, l’extrait de vanille et la fleur de sel. Quand tout est bien fondu, transférer dans le bol d’un robot avec le tofu soyeux et mixer quelque minutes jusqu’à obtention d’une ganache parfaitement lisse et homogène. Couvrir et mettre au frais jusqu’au lendemain.

3/ Chantilly :

Le lendemain, fouetter en chantilly très ferme tous les ingrédients de la chantilly. Ajouter 100g de framboises et mélanger à la cuillère de bois, de façon à les écraser légèrement dans la chantilly sans la rendre trop liquide. Réserver.

4/ Montage du gâteau :

Pour le démoulage de l’Angel Cake, passer la lame d’un couteau entre le moule et le gâteau, puis entre la cheminée du moule et le gâteau…

4-angel-cake-demoulage

   … Les parois du moule se détacheront ainsi toutes seules. Retourner l’ensemble sur le plat de service, et passer la lame du couteau cette fois-ci entre le fond du moule et le gâteau…

3-angel-cake-demoulage-bis

…L’angel-cake se détachera alors pour tomber dans le plat.

À l’aide d’un grand couteau, l’ouvrir en deux dans le sens de l’épaisseur.

5-angel-cake-ouverture-du-gateau-en-deux

Étaler la chantilly aux framboises sur le gâteau de base…

6-angel-cake-creme-framboise

…puis recouvrir de framboises bien alignées (comme pour une tarte). Il restera des framboises, c’est normal.

Reposer par dessus l’autre disque de gâteau…

7-angel-cake-montage

…et appuyer tout doucement pour faire adhérer sans écraser le gâteau.

Étaler la crème au parfum de chocolat blanc sur le gâteau…

8-angel-cake-nappage

…disposer quelques framboises restantes sur le dessus, et servir aussitôt (ou remettre au frais si besoin, ce gâteau se conservant 24H sans souci) !

gateau-des-anges-framboise-chocolat-blanc-photo-pleine-page-2

 

400_F_6263345_vRDBuJwxbOARAZKDYeZXKynHE9pcEoIz 

 

SOS pâtissiers malheureux !

image_pdfimage_print

{ SOS pâtissiers malheureux ! }

 

Trois délicieux desserts à IG bas

… et quelques mises au point pour vous entraîner au « Meilleur Pâtissier Bio » 😉

 

fondant-coco-chocolat-et-sa-petite-creme-ronde-d-agrumes-2
Un fondant au chocolat à retrouver aussi dans « Gâteaux et douceurs à IG bas »… Je ne vous donne pas la recette parce que vous en avez marre des fondants au chocolat hein? Non?… Ah ben mince alors ! (Je rigoole, et je vous la donnerai aussi bientôt cette recette ;)

Généralement, quand un nouveau livre sort, j’ai pour habitude de partager avec vous trois ou quatre recettes sur le blog. Alors pourquoi déroger à une si bonne « tradition » ? C’est donc parti mon kiki pour le partage d’un quatre-quarts, d’une mousse à la fraise et de délicieuses gaufres… Tentés ? Tant mieux, et ne résistez surtout pas, c’est à IG bas 😉

Je profite de ce post pour vous faire une petite récapitulation des « pépins » qui pourraient parfois vous arriver en pâtisserie…

Je pense à cela car sur la page Amazon de mon livre « Gâteaux et Douceurs à IG bas » quelqu’un m’a laissé un commentaire assassin, et outre le fait qu’il m’a fait un peu mal (comme je le lui ai expliqué -mais ça concerne aussi tellement d’autres grincheux du net en général- c’est facile d’être blessant et humiliant quand on est bien planqué derrière un pseudo et un écran d’ordinateur, mais il faudrait penser qu’en face, il n’y a pas une machine mais un « vrai » être humain, sans pseudo – c’est donc son vrai nom à lui qui est sali-, avec un cœur et des sentiments, qui s’en prend plein la gu**le alors qu’il ne vous a rien fait… fermons la parenthèse), ce commentaire assassin disais-je, m’a quasiment indignée par sa violence et son côté… diffamatoire (car parfois, désolée mais il faut appeler un chat un chat). Lire la suite…

Six ans après…

image_pdfimage_print

{ Six ans après… }

Gâteaux et Douceurs à IG Bas

 

IGBAS_C1MVHD-2Beaucoup d’entre vous attendaient avec impatience une réédition de mon vieil ouvrage « 60 desserts à IG bas », épuisé depuis déjà 2 ou 3 ans. Mais je ne pouvais pas le rééditer en l’état ; je sais que certaines personnes l’aimaient bien, mais il datait un peu, et avait vraiment besoin d’un petit coup de jeune… Trop de gâteaux longs et compliqués à réaliser, omniprésence du sirop d’agave (alors que sont apparues depuis bien d’autres alternatives naturelles pour « sucrer à IG bas »), absence totale de céréales modifiant très peu la glycémie comme le son d’avoine ou la farine d’orge mondé, bref, quitte à se relancer dans ce genre de projet, mieux valait carrément repartir sur du neuf !

C’est chose faite avec mon dernier livre, paru aux éditions Terre Vivante. Vous y trouverez trois sortes de recettes : des super-express pour les petits plaisirs du quotidien, certaines un peu plus « chics » pour recevoir, et enfin tout un chapitre sur les beaux gâteaux de fête ! Le tout avec pas mal de recettes sans gluten et/ou sans lait, afin de satisfaire les personnes ayant à gérer quelques petits soucis alimentaires… Lire la suite…

Du nouveau sur le blog

image_pdfimage_print

{ Du nouveau sur le blog ! }

…Et ça va vous simplifier la vie  😉

 

 

Montage-teasing-desserts-IG-basVoici deux petites nouveautés qui, vues comme ça, n’ont l’air de rien, mais qui m’ont tout de même coûté quelques cheveux blancs ;). Honnêtement, je pense que ça améliore beaucoup les choses (pas les cheveux blancs, les nouveautés sur le blog, enfin, je pense que vous m’avez suivie)…

– La newsletter marche enfin très bien ! Cela signifie que, théoriquement (gloups…), tous les abonnés ont dû recevoir la notification de cet article dans leur boîte mail (je dis bien DANS leur boîte mail, et non dans leur poubelle à spams, à indésirables, à pubs à deux balles, à mails de casses-pieds et autres promotions foireuses). J’ai fais des tests, ça marche avec toutes mes adresses mails « test » ! Bon, si jamais ça ne marchait pas chez vous, dites-le moi quand même hein, que je ne reste pas tout le week-end avec mon sourire béat alors qu’en vrai toute foire encore pour du bon…

– Désormais, vous trouverez cinq recettes par page de blog. Du moins, 5 recettes sous forme d’extraits (il suffit de cliquer sur « lire la suite » pour découvrir la recette que vous souhaitez en entier). Cela :

        1/ Améliore considérablement la fluidité de navigation sur le blog (on n’est plus obligé de faire défiler chaque recette entièrement puis de cliquer sur « article précédent » à la fin de chaque post … Finies les crampes de l’index, surtout quand on navigue sur un téléphone ;)) Lire la suite…

{ De la douceur au petit-déjeuner }

image_pdfimage_print

{ De la douceur au petit-déjeuner }

Lait Végétal Amande-Avoine (+ Des bannocks pour recycler l’okara !)

♥ Sans lait ♥ Sans œufs ♥ IG bas ♥

 

Lait végétal amande-avoine fait-maisonEn tapant ce post sur mon clavier, j’ai de la peinture turquoise collée sur les doigts, de l’enduit à la chaux dans les cheveux… et mal au dos, aux genoux, au poignet, bref, mes tout-petits muscles riquiquis d’auteure culinaire n’étaient pas préparés à ce que je leur fait subir actuellement à grands coups de truelle, perceuse et escabeau. On a beau savoir étaler un glaçage sur un gâteau, dès qu’il s’agit de reproduire la même chose sur 36m2 de murs verticaux, c’est un peu plus fatigant… De même, j’ai appris à mes dépends qu’une truelle, c’est vraiment plus lourd qu’une cuillère en bois, et qu’une gâchée d’enduit à la chaux, indéniablement plus difficile à réussir sans grumeaux qu’une pâte à gâteaux. Bref, durant ces trois dernières semaines, nombreux ont été les cas où je me suis vraiment sentie dans mes petits souliers (Pourquoi, pourquoi la disqueuse ne coupent pas droit quand c’est moi qui m’en sert hein ?… Pourquoi, pourquoi, les clous fendent-ils systématiquement les planchent en deux quand c’est moi qui utilise le marteau ?… Pourquoi, pourquoi, pourquoi toutes les étagères que je fixe au mur sont-elles de traviole ?) Bref, il n’y a franchement pas de quoi faire la fière, mais même en version « Gaston Lagaffe, intérimaire-maçon pour 3 semaines », ça commence un peu à prendre tournure ;). Lire la suite…